L'Orient anglais

BookL'Orient anglais

L'Orient anglais

connaissances et fictions au XVIIIe siècle

Oxford University Studies in the Enlightenment, 2011:10

2011

October 4th, 2011

Access Token
£70.00

Details

Other Formats

Price

Description

Source d’étude mais également d’inspiration, l’Orient a influencé de nombreux penseurs, historiens et écrivains anglais du XVIIIe siècle, dont les textes ont contribué au développement d’une véritable mode orientale en Angleterre. Mais parmi ces représentations de l’Orient se confondent ouvrages érudits et fictifs, connaissance et imagination.
Relisant un corpus de romans dits pseudo-orientaux à partir de leur intertexte savant, Claire Gallien met en évidence la déconstruction des frontières entre textes fictifs et non-fictifs. Si le roman s’inspire de l’érudition orientaliste, celle-ci emploie des techniques de vulgarisation propres à l’écriture romanesque.
Dans L’Orient anglais C. Gallien examine le lien qui unissait une mode à un système de connaissance, et permet de voir le rôle d’une culture étrangère dans la constitution d’une littérature nationale.

[…] le livre de Gallien est ambitieux dans son aspiration à exhumer des liens mutuellement fécondants […] entre deux corpus immenses du XVIIIe siècle: les publications des orientalistes savants et les créations littéraires des auteurs pseudo-orientaux. Son argument cohérent convainc avec brio le lecteur a la fois de l’intégration réussie d’éléments d’orientalisme sérieux dans les inventions fictives inspirées de l’Orient d’abord, et ensuite de l’inclusion de ces œuvres imaginatives pseudo-orientales dans l’ensemble du patrimoine littéraire anglais.
- Eighteenth-Century Fiction

C’est un ouvrage d’une indéniable richesse que celui de Claire Gallien. [elle a] donné de convaincants aperçus sur l’articulation des connaissances et des fictions.
- Cercles

Table of Contents

Table of Contents
Section TitlePagePrice
Cover1
Half Title2
Title Page4
Copyright Page 5
Dedication6
Table des matiéres8
Liste des illustrations et tableaux10
Avant-propos12
Remerciements14
Introduction16
i. L’Orient avant les Mille et une nuits16
ii. L’Orient des Lumières25
iii. Orientalisme, historiographie et théorie28
1. La mode orientale36
i. Traduction des contes: les érudits français s’intéressent à la fable orientale36
ii. Diffusion des contes: un succés de librairie46
iii. Réception des contes: la pratique du double regard 53
2. Typologie des orientalistes62
i. L’orientaliste universitaire62
ii. Le voyageur orientaliste68
iii. L’historien des peuples orientaux80
iv. L’orientalisme ‘hors les murs’84
3. Pseudo-orientalisme et savoir90
i. Représentations tropologiques90
ii. Emprunts discrets105
iii. Emprunts manifestes110
4. La fabrique du savoir118
i. De´placer les manuscrits118
ii. Fragmenter et autoriser les e´crits127
iii. Traduire les textes134
5. Littérature orientale et corpus littéraire anglais150
i. L’invention d’un patrimoine littéraire en partage150
ii. La création d’un Orient supplémentaire168
Conclusion188
Annexe 1: La bibliothéque orientale d’Edward Gibbon192
Annexe 2: Gravures de costumes pseudo-orientaux destinés authéâtre196
Annexe 3: Tableau chronologique comparédes publicationsorientalistes, récits de voyage et ouvrages pseudo-orientauxanglais 198
Bibliographie206
Lectures complémentaires222
Index254