La Pensée de l'abbé Grégoire

BookLa Pensée de l'abbé Grégoire

La Pensée de l'abbé Grégoire

despotisme et liberté

Oxford University Studies in the Enlightenment, 2008:02

2008

February 20th, 2008

Access Token
£70.00

Details

Other Formats

Price

Description

Les historiens ont traditionnellement concentré leur attention sur un abbé Grégoire activiste politique, social et culturel de la Révolution, un homme qui a inlassablement fait campagne pour l’abolition de l’esclavage et de la peine de mort, pour le suffrage universel, pour l’extension de l’enseignement primaire, l’avancement et le soutien de la langue française. Et pourtant Grégoire était un personnage bien plus complexe que ne semble le laisser entendre l’héritage républicain qu’il a laissé.
Dans La Pensée de l’abbé Grégoire: despotisme et liberté, Jean Dubray aborde de front l’apparente contradiction qui se trouve au coeur de la pensée et de l’action de l’abbé, et examine à nouveau la position paradoxale d’un homme qui était optimiste en ce qui concernait le progrès des Lumières mais pessimiste quant à la nature humaine. Puisant largement dans la correspondance et les autres écrits de Grégoire qui, bien que considérables, ont été dans l’ensemble négligés ou inédits, Jean Dubray jette un jour nouveau sur cet homme qui associe en une synthèse unique et féconde les principes religieux et les vertus républicaines, la charité chrétienne et la réforme politique , la Grâce divine et la Révolution.
Dans cette étude riche et détaillée de l’abbé Grégoire, Jean Dubray offre au lecteur, en même temps qu’une perspective nouvelle sur la philosophie morale et politique de la Révolution, une réévaluation innovatrice et fascinante de l’une des forces majeures qui ont étayé le républicanisme français.

'Le grand mérite de J. Dubray est de montrer les diverses dimensions de la pensée de Grégoire. Surtout il aborde de front l’apparente contradiction qui se trouve au cœur de la pensée et de l’action de l’abbé et examine à nouveau la position paradoxale d’un homme qui était optimiste en ce qui concerne le progrès des Lumières mais pessimiste quant à la nature humaine.'
Archives de sciences sociales des religions

'Parmi les ouvrages récemment consacrés à l’abbé Grégoire […], l’étude de Jean Dubray se distingue par son ambition de dégager les fondements philosophiques et théologiques, parfois implicites, de cette pensée. La remarquable permanence des positions défendues par l’abbé révolutionnaire a conduit l’auteur à embrasser l’ensemble du corpus grégorien (d’ailleurs partiellement inédit) et à en mettre au jour les principes sous-jacents.'
Revue de Synthèse, tome 131, 6ème série, n° 2

'Jean Dubray apporte une étude philosophique et théologique très dense, riche, passionnante, nouvelle, profondément érudite, mais avant tout destinée aux spécialistes.'
French Review

https://global.oup.com/academic/product/9780729409278?cc=us

Table of Contents

Table of Contents
Section TitlePagePrice
Cover1
Half Title2
Title Page4
Copyright Page5
Table des matières6
Avant-propos10
Remerciements14
Introduction16
I Les conceptions anthropologiques de Grégoire26
1. L’enjeu: la nature humaine28
i. Fixisme28
ii. Concordisme32
2. Théologie dogmatique et vision de l’homme36
3. Jansénisme et rejet de la raison42
i. Fragilité essentielle de la raison42
ii. Impuissance dans le domaine métaphysique44
iii. Echec dans les théodicées47
4. La nature humaine, le péché originel et les trois concupiscences50
i. Existence et permanence de la faute50
ii. Transmission héréditaire de la faute51
iii. Impossibilité du salut en dehors du baptême53
5. Concupiscence et faute58
i. La conception de Grégoire58
ii. La ‘libido dominandi’63
iii. La ‘libido sentiendi’74
iv. La ‘libido sciendi’89
v. L’universalité des concupiscences101
6. Despotisme, concupiscence et condition pécheresse104
i. La conception de Grégoire104
Conclusion de la premiére partie: l’universalitédu despotisme122
II L’art social: régénération de l’individu et de la société124
Introduction: art social et régénération126
7. L’art social: essai de définition130
i. La genèse d’une idèe à travers la création de l’Institut130
ii. Sa finalité : le bonheur, inséparable de la vertu131
iii. Art social et exigence morale132
iv. Exigence morale et motivation religieuse135
8. Révolution et conversion culturelle138
i. La tradition pascalienne et janséniste138
ii. La vision personnelle de Grégoire139
iii. La Révolution, signe de la protection divine141
iv. Une protection divine étendue à l’Eglise142
v. L’objection tragique de la persécution143
vi. Le premier effet de la grâce: détestation du péché collectif représenté par le despotisme145
9. Liberté et prédestination150
i. Position du problème150
ii. Affirmation de la liberté151
iii. Affirmation de la prédestination162
iv. Calvinisme et arminisme: le refus des extrêmes164
10. Vers la démocratie: art social et christianisme174
i. Liberté174
ii. Egalité182
iii. Fraternité209
Conclusion de la deuxiè me partie: libido et vertu230
III Art social et religion234
11. Modalités de l’art social236
i. Education236
ii. Science et technique239
iii. Développement de l’école249
iv. Diffusion du livre253
v. Développement de la langue française256
vi. Mise en valeur du patrimoine267
12. La religion nécessaire270
i. La vertu intéressée: une solution décevante270
ii. La vertu désinteressée: une solution incomplète280
13. La seule solution306
i. La religion du coeur306
ii. Vertus naturelles et surnaturelles310
iii. Supériorité de la caritas ou agapè311
iv. Apogée de l’art social: l’harmonie des deux cités320
Conclusion générale330
i. Le pessimisme, pierre angulaire de la construction démocratique330
ii. Mystique et politique: caritas et démocratie334
Bibliographie342
i. Sources manuscrites utilisées342
ii. Sources imprimées342
iii. Correspondances éditées344
iv. Journaux et périodiques344
v. Etudes consacrées à Grégoire344
vi. Etudes générales sur le jansénisme et la philosophie des Lumières345
Index des noms propres348
Index des thèmes352