Madame de Genlis et le théâtre d'Éducation au XVIIIE Siècle

BookMadame de Genlis et le théâtre d'Éducation au XVIIIE Siècle

Madame de Genlis et le théâtre d'Éducation au XVIIIE Siècle

Oxford University Studies in the Enlightenment, 350

1997

January 1st, 1997

Access Token
£65.00
READ THIS EBOOK

Details

Other Formats

Price

Description

À travers cette étude du théâtre d’éducation, nous espérons avoir attiré l’attention et l’intérêt sur un corpus important, qui n’avait jamais fait l’objet de travaux critiques. Notre parcours des œuvres de madame de Maintenon, de madame de Genlis, de Moissy, de madame de la Fite, de Saint-Marc, de Berquin, de Garnier, de Nougaret et de madame Campan montre que le théâtre d’éducation est une réalité littéraire et éditoriale. La vitalité du genre se manifeste par ailleurs dans son originalité. Le théâtre de madame de Genlis, à lui seul, à travers ses trente-sept pièces, illustre les diverses possibilités morales et stylistiques du théâtre d’éducation en passant par la voie religieuse, l’habit merveilleux, la modernité de la pièce de condition, le charme du théâtre de société et la rigueur des pièces éducatives. Les caractéristiques qui s’en dégagent permettent d’affirmer que les oeuvres de madame de Maintenon constituent l’ancêtre littéraire du genre. La discussion morale incluse dans les pièces chez madame de Genlis, ce qui explique le recours à des formes héritées de la littérature morale, est affichée dans les Conversations de madame de Maintenon. Les Proverbes de la fondatrice de Saint-Cyr ouvre la voie au proverbe conçu dans sa version pédagogique et qu’illustrent Moissy et Garnier, avec deux options différentes, celle d’un réalisme sans illusion qui présente le monde tel qu’il est pour prévenir l’enfant et le jeune adulte de ce qu’il doit éviter, ou celle d’un optimisme plus confiant à la fois dans la nature humaine et les vertus de l’éducation qui présente un monde édulcoré de ses violences. Lié au théâtre de société dont il assimile le mode de représentation et à la tradition du théâtre au collège, le théâtre d’éducation s’adapte aux nouvelles formes de diffusion éditoriale notamment en se glissant dans les livres d’instructions sous forme d’entretiens don’t l’ouvrage de madame de La Fite est un exemple ou dans la première presse pour la jeunesse avec les entreprises de Berquin. 
Ce succès dans un monde en mouvement s’explique par son aptitude à fournir un ensemble de réponses à des questions qui sont dans l’air du temps. Le théâtre d’éducation reflète les aspirations et les préoccupations d’une grande partie de la noblesse et de la bourgeoisie. Le théâtre d’éducation participe à ce rêve de bonheur bourgeois de la seconde moitié du siècle. Il s’y emploie sans relâche avec maladresse parfois, avec lourdeur certainement, à la fois dans son écriture et dans ses répétitions comme si chaque pièce était insuffisante à transmettre le message. Car il s’agit d’une littérature à message, par laquelle les auteurs estiment devoir transformer leurs lecteurs. Il en tire sa force par rapport aux pochades du théâtre de société, il trouve là également ses difficultés.

Table of Contents

Table of Contents
Section TitlePagePrice
Cover1
Title Page4
Copyright Page5
Table des matieres8
Introduction12
I. Aux origines du theatre d'education18
1. Naissance du theatre d'education20
i. L'enfant prodigue20
ii. La famille25
iii. Pedagogie et theatre27
iv. Le theatre d'education au sein de la librairie edifiante43
v. Le theatre d'education: reponse aune attente49
2. Le theatre de madame de Maintenon55
i. A propos des theatres a Saint-eyr56
ii. Les Conversations de madame de Maintenon66
iii. Les Proverbes dramatiques de madame de Maintenon76
II. Etude d'un cas: Ie theatre de madame de Genlis92
3. Madame de Genlis et Ie theatre94
i. L'enfance94
ii. La jeunesse ou l'apogee du theatre de societe97
iii. La maternite et Ie theatre d'education103
iv. Les derniers feux de la rampe107
4. L'reuvre theatrale111
i. Presentation111
ii. Les sources117
iii. Les influences124
5. Une morale chretienne secularisee132
i. La secularisation de la morale133
ii. L'homme dans Ie monde147
iii. Une morale sociale156
6. Le realisme al'epreuve du moralisme161
i. Les relations des differents groupes sociaux161
ii. Les paysans169
iii. Les domestiques173
iv. Artisans, commercants, petite et moyenne bourgeoisie178
v. La noblesse: de l'enfance au mariage182
vi. Un panorama de la vie noble188
7. La technique dramatique203
i. L'intrigue203
ii. Le temps216
8. Le style du theatre edifiant232
i. La scene de morale232
ii. Le catechisme237
iii. L'abstraction morale239
iv. La sentence244
v. Le hors-texte247
9. Le personnage251
i. Genese des personnages251
ii. Les personnages herites de la tradition259
iii. Les personnages originaux crees par Ie theatre d'education272
10. De l'edification a la representation279
i. Aptitude ala representation279
ii. Etude comparative de deux versions de La Curieuse291
Conclusion296
III. Diversite et tendances du theatre d'education298
11. Moissy: la tentation de I'exhaustivite300
i. Un auteur de second ordre300
ii. Un professeur de morale304
iii. La realite physiologique du spectateur315
iv. La realite quotidienne318
v. Les ressorts dramatiques322
vi. Edification et divertissement328
Conclusion: Quelle esthetique pour l'edification?331
12. Madame de La Fite: Ie theatre d'education lu335
i. Les intentions pedagogiques et morales336
ii. Des pieces lues mais spectaculaires336
iii. Critique interne339
13. Berquin: Ie theatre d'education et la presse enfantine342
i. Etablissement du corpus342
ii. Les differents destinataires349
iii. L'enfant-heros359
iv. La berquinade ou Ie 'ton Berquin'368
14. Garnier: un theatre d'education sans illusions385
i. Un auteur eclectique385
ii. Presentation du corpus386
iii. Le choix du realisme387
iv. Le refus de l'idealisation393
v. Theatre d'education ou theatre de societe?399
15. Madame Campan et Ie retour ala tradition406
i. De Versailles a Ecouen406
ii. Tradition et innovation410
iii. La demarche educative en scene418
Conclusion423
Bibliographie428
Index des noms d'auteurs448