Francosphères

Pondichéry: Archive of ‘French’ India

Francosphères (2014), 3, (1), 9–23.

Abstract

This article examines how the materiality of the town of Pondichéry (the buildings, monuments, streets), the historic chef-lieu of l'Inde française, and images of it (both textual and photographic, produced between c.1890 and the present day), can be read as an archive. Rather than viewing the town simply as a depository of traces of the past, it explores how the cityscape offers an alternative temporality to the linear narrative of French colonial rule in India, which began in 1674 and persisted until 1954. Moving from how, under the French colonial projects of the nineteenth century, Pondichéry functioned as a ‘lieu de mémoire’ of what French rule in India might have been, to considering the role played by such French imperial nostalgia in the Tamil-dominated town of today, it interrogates how these elements might combine to facilitate an imagining of a postcolonial future.

Cet article examine comment la matérialité de la ville de Pondichéry, l'ancien chef-lieu de l'Inde française, ainsi que les images de la ville (soit des textes, soit des photographies qui datent d'environ 1890 à nos jours), peuvent être considérées en tant qu'archive. Au lieu de voir la ville comme simple dépôt, abritant les traces écrites et non-écrites de l'histoire, il étudie comment le paysage urbain peut générer une histoire alternative du colonialisme français en Inde à celle d'un récit linéaire d'une domination qui a commencé en 1674 et persisté jusqu'à 1954. L'article commence par une analyse de la façon dont la ville a servi de lieu de mémoire de ce que le colonialisme français en Inde aurait pu être pendant le dix-neuvième siècle; il enchaîne en considérant le rôle joué par la nostalgie de l'impérialisme français dans la ville actuellement dominée par une population tamoule, et ce faisant, il s'interroge sur la façon dont ces éléments divers peuvent s'allier pour encourager l'imagination d'un avenir postcolonial.

Pondichéry: Archive of ‘French’ India

Abstract

This article examines how the materiality of the town of Pondichéry (the buildings, monuments, streets), the historic chef-lieu of l'Inde française, and images of it (both textual and photographic, produced between c.1890 and the present day), can be read as an archive. Rather than viewing the town simply as a depository of traces of the past, it explores how the cityscape offers an alternative temporality to the linear narrative of French colonial rule in India, which began in 1674 and persisted until 1954. Moving from how, under the French colonial projects of the nineteenth century, Pondichéry functioned as a ‘lieu de mémoire’ of what French rule in India might have been, to considering the role played by such French imperial nostalgia in the Tamil-dominated town of today, it interrogates how these elements might combine to facilitate an imagining of a postcolonial future.

Cet article examine comment la matérialité de la ville de Pondichéry, l'ancien chef-lieu de l'Inde française, ainsi que les images de la ville (soit des textes, soit des photographies qui datent d'environ 1890 à nos jours), peuvent être considérées en tant qu'archive. Au lieu de voir la ville comme simple dépôt, abritant les traces écrites et non-écrites de l'histoire, il étudie comment le paysage urbain peut générer une histoire alternative du colonialisme français en Inde à celle d'un récit linéaire d'une domination qui a commencé en 1674 et persisté jusqu'à 1954. L'article commence par une analyse de la façon dont la ville a servi de lieu de mémoire de ce que le colonialisme français en Inde aurait pu être pendant le dix-neuvième siècle; il enchaîne en considérant le rôle joué par la nostalgie de l'impérialisme français dans la ville actuellement dominée par une population tamoule, et ce faisant, il s'interroge sur la façon dont ces éléments divers peuvent s'allier pour encourager l'imagination d'un avenir postcolonial.


Details

Author details

Marsh, Kate