Contemporary French Civilization

Les « Roms migrants » en France: du fait migratoire à la construction d’un problème public

Contemporary French Civilization (2015), 40, (2), 199–213.

Abstract

Because they arouse all the fears related to migrants, the few 20,000 or so Roma from Eastern European countries living in France are causing much debate. Mistaken for “nomads” because of the historical image of the “Gipsy”, these families, sedentary in their home countries, are in fact fairly ordinary economic migrants. Certainly, their family migrations, their gathering in squats or shantytowns give them certain specificities. Out of a migratory phenomenon of rather low importance has emerged a truly public issue in France, especially since the 2000s. Today, the transformation of socio-economic issues into a heavily ethnicized political issue hinders the social inclusion of these families, except in a few cases when coordination has been established at the local level. The migratory project of these families is not understood. It cannot express itself or be accomplished as long as the migrant Roma are mainly perceived first and foremost as a homogeneous, specific, uniform group, which some structures (associations) strive to include while others (political entities) endeavor to exclude it. This homogenizing approach, inclusive or exclusionary is held to raise questions and causes problems everywhere in Europe. The migrant Roma are the symbol of a perceived European Romani issue which mixes together, despite the seeming paradox of this, policies of rejection on the one hand and anti-discrimination policies on the other.

Parce qu’ils attisent toutes les craintes liées aux migrants, les quelque 20 000 Roms des pays de l’Est de l’Europe présents en France font beaucoup parler. Confondus avec des « nomades » à cause de la figure historique du « Tsigane », ces familles, sédentaires dans leurs pays d’origine, sont avant tout des migrants économiques assez classiques. Certes leurs migrations familiales, leurs regroupements dans des squats ou des bidonvilles leur donnent quelques spécificités. D’un fait migratoire peu important a émergé un véritable problème public en France, notamment depuis les années 2000. La transformation de questions socio-économiques en une question politique fortement ethnicisée ne permet pas aujourd’hui l’insertion de ces familles à l’exception de quelques cas quand une coordination locale s’instaure. Le projet migratoire de ces familles est ignoré. Il ne peut s’exprimer ni se réaliser tant les Roms migrants sont d’abord perçus comme un public spécifique, uniforme et global, que les uns (associations) s’efforcent d’inclure quand d’autres (politiques) s’efforcent d’exclure. Cette nécessité de prise en charge globale, inclusive ou excluante, repose sur une vision commune d’un public qui serait homogène et qui poserait « question » ou « problème » dans l’Europe tout entière. Les Roms migrants sont le symbole d’une question rom européenne qui mêle, sans que ce soit un paradoxe, politiques antidiscriminatoires et politiques du rejet.

Access Token
£25.00
READ THIS ARTICLE
If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Asséo, Henriette. « L’avènement politique des Roms (Tsiganes) et le génocide. La construction mémorielle en Allemagne et en France ». Le Temps des Médias 2.5 (2005): 78–91. Print. L’avènement politique des Roms (Tsiganes) et le génocide. La construction mémorielle en Allemagne et en France Le Temps des Médias 2.5 78 91 Google Scholar

Bouquet, Brigitte et Marcel Jaeger. « Tensions entre mises en oeuvre des politiques migratoires et questions éthiques du travail social ». Hommes et Migrations 1290 (2011): 10–21. Print. Tensions entre mises en oeuvre des politiques migratoires et questions éthiques du travail social Hommes et Migrations 1290 10 21 Google Scholar

Clanet dit Lamanit, Elisabeth. « L’objet ‘origine’ et le concept d’un peuple dit ‘rom’ ». Lignes 34 (2011): 79–88. Print. L’objet ‘origine’ et le concept d’un peuple dit ‘rom’ Lignes 34 79 88 Google Scholar

Cousin, Grégoire. « Rroms migrants. Tsiganes Hier, Rroms migrants aujourd’hui? » EspacesTemps.net. 8 avril 2009. >http://www.espacestemps.net/articles/rromsmigrants>. 20 mars 2015. Web. Google Scholar

Delépine, Samuel. Quartiers Tsiganes. L’habitat et le logement des Rroms de Roumanie en question. Paris: L’Harmattan, 2007. Print. Quartiers Tsiganes. L’habitat et le logement des Rroms de Roumanie en question Google Scholar

Delépine, Samuel et Alexia Veriter. « La non-scolarisation des enfants roms migrants ». Ville-école-Intégration Diversité 159 (2009): 76–80. Print. La non-scolarisation des enfants roms migrants Ville-école-Intégration Diversité 159 76 80 Google Scholar

Delépine, Samuel. Atlas des Tsiganes. Les dessous de la « question rom ». Paris: Autrement, 2012. Print. Atlas des Tsiganes. Les dessous de la « question rom » Google Scholar

Liégeois, Jean-Pierre. Roms en Europe. Bruxelles: Éditions du Conseil de l’Europe, 2007. Print. Roms en Europe Google Scholar

Maniglier, Patrice. « Il n’y a pas de question rom » . Les Temps Modernes 677 (2014): 126–139. Print. Il n’y a pas de question rom Les Temps Modernes 677 126 139 Google Scholar

Nacu, Alexandra. « Les Roms migrants et la santé ». Ville-école-Intégration Diversité 159 (2009): 49–55. Print. Les Roms migrants et la santé Ville-école-Intégration Diversité 159 49 55 Google Scholar

Olivera, Martin. « Insertion ou bricolage? » GISTI. Plein Droit 99 (2013): 7–10. Print. Insertion ou bricolage? Plein Droit 99 7 10 Google Scholar

Reyniers, Alain. « La mobilité des Tsiganes en Europe: entre fantasmes et réalités ». Hermès 51 (2008): 107–11. Print. La mobilité des Tsiganes en Europe: entre fantasmes et réalités Hermès 51 107 11 Google Scholar

Romeurope. « Fin de la période transitoire pour les ressortissants roumains et bulgares. Quelles conséquences? ». Note GISTI – Collectif national droits de l’Homme Romeurope. Janvier 2014. 2–9. Print. Fin de la période transitoire pour les ressortissants roumains et bulgares. Quelles conséquences? Note GISTI – Collectif national droits de l’Homme Romeurope 2 9 Google Scholar

Tarrius, Alain. Les nouveaux cosmopolitismes. Mobilités, identités, territoires. Paris: Éditions de l’Aube, 2000. Print. Les nouveaux cosmopolitismes. Mobilités, identités, territoires Google Scholar

If you have private access to this content, please log in with your username and password here

Details

Author details

Delépine, Samuel